3 minutes 2 ans

Les adeptes des fêtes et rites traditionnels peuvent désormais se réjouir. Ces coutumes ancestrales sont de retour après deux ans d’absence en raison de la maladie du Corona virus. Le gouvernement a pris la décision en raison de la baisse de la courbe des contaminations observées depuis quelques mois dans notre pays. Cette décision est contenue dans un communiqué rendu public et assortie des conditions. Selon ces conditions, toute personne qui doit se rendre sur les lieux de fête ou de rite traditionnel, doit obligatoirement présenter une preuve de vaccination contre le COVID-19,
respecter les mesures barrières notamment le lavage systématique et désinfection des mains, le port de masques etc… Toujours dans son communiqué,le gouvernement fait savoir qu’en cas de résurgence des cas de contamination, des mesures restrictives seront remises en vigueur. Pour le bon déroulement de ces cérémonies traditionnelles le gouvernement invite donc l’ensemble des populations au maintien de la vigilance, au respect des mesures barrières et surtout à l’adhésion à la campagne de vaccination toujours en cours. Reste maintenant à se conformer aux conditions prises par le gouvernement pour que ces cérémonies tant attendues soient belles et festives. La decison du gouvernement de reprendre la célébration des fêtes et rites traditionnels est un grand soulagement pour les populations qui étaient presque étouffée sur tous les plans à savoir économique, culturel et social. Car ces occasions de fête étaient celles des retrouvailles et de célébration de notre identité etc… Elles constituaient également des moments de partage de gestion des problèmes familiaux et surtout d’amélioration du panier de la ménagère bref chacun trouve sa part lors de ces rendez-vous culturels tel que les Evalas en pays kabye qui drainaient un grand monde d’horizons divers pour le tourisme. Les inquiétudes et les cris de coeurs des populations ces derniers moments au sujet de la reprise de ces rites et fête traditionnels sont donc désormais dissipées.ar elles semblent. Faisons donc preuve de civisme et de citoyenneté afin que cette reprise ne soit pas temporelle mais définitive car un peuple sans culture et sans histoire est un peuple sans âme, pour paraphraser l’écrivain et historien Joseph Ki-Zerbo. Que la fête soit belle et que vive la culture togolaise.

Septentrional

3 minutes 2 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *