3 minutes 1 an

 

Les fortes pluies qui s’abattent sur nos régions ces derniers moments font craindre des inondations surtout dans les zones à risques. Les prévisions météorologiques prédisent aussi le débordement des cours d’eau avec inondations dans les préfectures de Kpendjal, Oti, Oti- sud, Kéran et de Dankpen à en croire l’organisation internationale pour les migrations OIM Togo, une structure qui accompagne l’Agence Nationale de la Protection Civile ANPC dans la gestion des catastrophes au Togo.

Face à l’urgence de la situation, Les deux mécanismes de prévention et de gestion des catastrophes multiplient des initiatives pour une efficacité dans les actions à entreprendre en vue d’assister les populations. Ainsi après une réunion des acteurs de la plateforme de réduction des risques de catastrophes consacrée à l’actualisation du plan de contingence de la région des savanes le 12 septembre 2022 à Kara, les mêmes acteurs se sont retrouvés toujours dans la même ville pour un atelier consacré cette fois-ci à la collecte des données en situation d’urgence à base des outils de technologies de l’information et de la communication notamment les tablettes numériques.A  l’initiative du ministère de la sécurité et de la protection civile à travers l’agence nationale de la protection civile avec l’accompagnement de l’OIM Togo, cette rencontre s’inscrit dans la mise en oeuvre du « projet de renforcement des frontières nord de la côte du golfe de Guinée. Elle a permis aux acteurs impliqués dans la gestion des catastrophes de se familiariser à l’usage de ces tablettes numériques via deux applications que sont le kobocollect et la DTM dans l’optique d’une meilleure collecte des données post situation d’urgence et de catastrophes, du traitement et de l’analyse des données d’évaluation, et d’une meilleure production des rapports. Selon la directrice de la planification des opérations d’urgence à l’ANPC, Mme Yaya Seydou, la rencontre vise à permettre une bonne utilisation de la fiche unique d’évaluation rapide post catastrophes numérisée et validée en 2020 à travers les deux applications .

L’utilisation des deux applications kobocollect et DTM, a expliqué pour sa part le représentant de l’OIM togo André KAGWA, permet de posséder également des informations sur les mouvements des populations au niveau des frontières nord de la côte du golfe de Guinée et agir promptement en cas de catastrophes.

Septentrional

3 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *