2 minutes 1 an

La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples en séjour au Togo a rencontré le lundi 03 Octobre 2022 le gouvernement togolais. La promotion et la protection des droits de l’homme étaient les sujets de discussions. Selon le ministre des droits de l’homme Christian Trimoua, cette rencontre s’inscrit dans le dialogue permanent instauré par la commission avec les états membres autour des avancées faites sur les questions des DH ( droits civils, politiques, socio- économique et d’autres droits spécifiques). « Cette mission intervient au moment où le Togo a déposé son rapport sur l’évaluation périodique universelle EPU, adopté à Genève par le conseil des DH » a ajouté le ministre Trimoua. Selon lui, il s’agit pour le gouvernement de donner un complément d’information à la commission. Le Togo considéré comme le bon élève reçoit une note de satisfaction de la part de la commission. « Ce que nous pouvons dire en gros, c’est que la situation a évolué dans le sens positif dans ce pays. Il y a eu beaucoup de choses, beaucoup de lois ont été adoptées, des conventions internationales ont été ratifiées, des recommandations qui ont été faites en 2012 la plupart ont été mises en pratique ; ce qui est déjà un bon signal, a commenté le président de la commission l’honorable Rémy Ngoye Lumba. La commission a noté néanmoins qu’il y a de petites choses qui appelleront à un suivi et elle va faire quelques observations préliminaires assorties de recommandations au gouvernement. La commission, dans la suite de sa mission, va rencontrer les acteurs des Droits de l’homme, au Togo ceci pour se faire une opinion plus regroupée de la situation.

Septentrional

2 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *