5 minutes 1 an

Le conseil national de suivi de la décentralisation CNSD a tenu sa 5è réunion le vendredi 04 novembre 2022 à Kara. Cette réunion, à l’initiative du ministère de l’administration territoriale de la décentralisation et du développement des territoires, a été placée sous le thème :  » Bilan du processus de décentralisation au Togo ». C’est le premier ministre Victoire TOMEGAH DOGBE également présidente du CNSD qui a dirigé la rencontre en présence des membres du gouvernement, des députés à l’Assemblée nationale et diverses autres personnalités dont des partenaires.


Depuis 2017, le gouvernement a mis en place le conseil national de suivi de la décentralisation. Ce mécanisme a pour mission de fixer les orientations pour la mise en œuvre de la décentralisation et de veiller à leur cohérence avec les autres politiques sectorielles. Dans l’accomplissement de sa mission, le CNSD se réunit afin d’évaluer les progrès enregistrés depuis trois ans dans la mise en oeuvre de la décentralisation au Togo. Au cours de la 5e réunion du CNSD à Kara, il a été question de faire le bilan d’étape, un bilan jugé satisfaisant à la lumière des exposés sur l’évaluation des acquis de la décentralisation présentés par les membres du gouvernement impliqués dans la mise en oeuvre du processus de décentralisation. Il s’agissait aussi d’éclairer l’opinion sur les avancées du processus de décentralisation effectif depuis 2007 avec l’adoption de la loi 2007-011-du 31 mars relative à la décentralisation et aux libertés locales.. Le premier exposé à été présenté par le ministre d’État, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, M. PAYADOWA Boukpessi et a porté sur l’état du processus de décentralisation au Togo. Lors de sa présentation le ministre d’État à d’abord fait l’état des lieux des progrès du processus de décentralisation à travers les multiples actions déjà menées entre autres, l’adoption de la feuille de route relative à la décentralisation et aux élections locales, la rénovation du cadre juridique et institutionnel, la tenue des élections locales, l’accompagnement des communes par le gouvernement, la construction des infrastructures etc…Pour le ministre Payadowa Boukpessi, ces progrès s’illustrent par la position du Togo qui gagne 20 places, passant de la 42e place en 2012 à la 22e en 2021. A coté de ces progrès il y a des défis à relever dont le plus sérieux reste la gouvernance locale.


La mise en oeuvre du processus va se poursuivre a dit le ministre d’État avec les prochaines étapes qui seront consacrées à l’élaboration de la politique de la décentralisation la création des centres centraux d’état civil et la tenue des élections régionales. Le deuxième exposé présenté par le ministre délégué chargé du développement des territoires Essohanam EDJEBA a porté sur le cas spécifique des 15 communes pilotes dans lesquelles sont mis en oeuvre le projet 33 de la feuille de route gouvernementale Togo 2025 consacré à l’élaboration des plans de développement communaux, PDC. L’exposant a décliné tous les contours du PDC, un document de planification simplifié qui définit le type de développement qu’on souhaite pour une commune. Le PDC embrasse toutes les thématiques émergente et transversale avec des dimensions sociales, environnementales, culturelles et économiques.
Sa spécificité est l’identification des communes pilotes sur la base des résultats du recensement et de la cartographie de toutes les communes. Les débats riches et francs ont permis d’apporter des contributions pour accompagner le processus de décentralisation en cours au Togo.

En clôturant les travaux de cette 5e réunion, la première ministre Victoire TOMEGAH DOGBE a félicité l’assistance pour la qualité des échanges qui ont permis de partager en profondeur la force de la volonté politique du Chef de l’état, un atout majeur pour notre pays a-t-elle dit. « 3 ans après les élections locales nous ne pouvons plus continuer par parler d’apprentissage. Nous devons donc être réaliste et aller vers plus de rigueur. » Elle a invité les communes du Togo à se saisir du PDC pour réussir la transformation des territoires. Mme Victoire TOMEGAH DOGBE a exhorté les communes à rester plus mobilisées pour le développement des territoires en renforçant l’implication des populations.

 

5 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *