2 minutes 1 an

Une conférence a réuni le samedi 05 novembre 2022 à Lomé des experts africains du textile. Ils ont réfléchi à l’amélioration du secteur. La rencontre s’inscrit dans le cadre de la 8e édition du Salon international du textile africain (SITA) de Lomé.
C’était l’occasion d’identifier les problèmes qui empêchent le développement du textile en Afrique et de proposer des pistes de solutions pour arriver à une consommation d’envergure de ces produits.
Les conférenciers, composés d’au moins un membre des 40 pays participant au SITA, ont proposé des solutions et fait des recommandations pour permettre au textile africain de s’imposer sur le marché mondial.
Ces propositions et recommandations seront envoyées à l’Union Africaine, à la CEDEAO et autres institutions régionales.
« Nous ne doutons pas de la capacité des spécialistes africains à produire des produits ‘’Made In Africa’’. Donc nous sommes en attente de nous signaler ce qu’il faut faire pour pouvoir atteindre une bonne productivité, transformer le coton et le mettre plus en vente en Afrique et à l’étranger. Ce qui va permettre à notre continent de s’imposer au niveau mondial », s’est exprimé Kokou Eké Hodin, Ministre togolais délégué chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat.
Le commissaire général de SITA, Abdoulaye Mosse est lui persuadé que les plus belles pages de la culture, de l’artisanat et de l’industrie s’écriront à Lomé pour le bonheur des femmes et des jeunes.
Par ailleurs, M. Mosse a invité les acteurs à continuer la réflexion pour « poser les fondements d’un SITA intercontinental porté par les africains et pour les africains».

2 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *