3 minutes 1 an

Le gouvernement togolais a lancé le 1er juin 2022 la deuxième édition de la campagne nationale de reboisement. L’objectif du gouvernement est de mettre en terre un milliard d’arbres d’ici 2030. Pour atteindre cet objectif il a été mis à la disposition de chaque préfecture du pays un certain nombre de plants à reboiser durant cette campagne 2022. Cinq mois après le lancement de cette campagne, l’heure est au bilan à mi-parcours à Kara. C’est à cet exercice que la direction régionale de l’environnement de la Kara s’est prêtée le mercredi 9 novembre 2022. Le bilan à mi-parcours de cette campagne a été dressé après une tournée effectuée depuis le 02 novembre 2022 dans toutes les préfectures de la région pour collecter les résultats. La dernière étape était la préfecture de la Kozah, où deux sites reboises notamment à Tchitchao et à Sarakawa ont été visités. Pour le bilan proprement dit il a réuni les acteurs impliqués dans cette campagne de reboisement au niveau de la préfecture de la Kozah à savoir, les représentants des 4 communes, les responsables des services techniques de l’État, la société civile, les pépiniéristes etc… mobilisés et sensibilisés au préalable pour soutenir l’initiative du gouvernement.

 

Cette démarche de reddition des comptes a été une occasion pour les premiers responsables de la direction régionale de l’environnement Kara, de présenter la situation du reboisement dans la région en général et dans la préfecture de la Kozah en particulier, afin d’identifier les difficultés rencontrées, proposer des solutions d’approche et enfin définir de nouvelles stratégies pour avancer. A la lumière de ce bilan à mi-parcours, il ressort que la région de la Kara a mis en terre 729 738 plants soit un taux de 44%. La préfecture de la Kozah a planté 159 470 essences sur 700 hectares. Ce résultat a été salué par tous les acteurs qui reconnaissent les difficultés, les contraintes et les défis à relever. Ainsi pour venir à bout de ces difficultés les uns et les autres ont insisté sur les actions de sensibilisation et de mobilisation de toutes les couches sociales. En cette période de la sécheresse, il est également recommandé de mettre en place des comités anti- feu pour lutter contre les feux de végétation, protéger les sites où les plants mis en terre.
.

3 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *