1 minute 1 an

« Réduire les conflits entre générations est une piste à exploiter pour freiner l’extrémisme violent ». C’est la conviction de l’Association des Jeunes pour le développement des Savanes qui a initié, les 18 et 19 novembre 2022, des rencontres à Pognon et à Papri (Kpendjal-Ouest), entre les jeunes et les personnes âgées. Les réunions ont été marquées par des diagnostics participatifs pour amener les populations à comprendre les menaces de paix qui planent sur leurs localités. Selon les membres de l’Association des jeunes pour le développement des Savanes (AJDES), « la culture de la paix par le dialogue est un passage obligé pour réduire les risques de violence dans nos communautés« . Dans les localités de Pognon et de Papri, les parties prenantes aux rencontres se sont engagées à « éviter les conflits et promouvoir la paix sociale »

1 minute 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *