3 minutes 1 an

La 13e Assemblée générale de la conférence des opérateurs et fournisseurs des services de télécommunications dans l’espace UEMOA (COFTEL) s’est ouverte le mardi 2022 à Lomé. La rencontre organisée par le groupe Togocom avec l’appui de la commission de l’UEMOA a été ouverte par Aminata Lo Paye, Représentante résidente de l’UEMOA au Togo. Les opérateurs venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo vont plancher notamment sur le rôle du numérique dans la sécurisation de l’espace sous-régionale.
« Transformation des opérations dans l’espace UEMOA face aux nouveaux enjeux du numérique », c’est le thème retenu pour les travaux. Les opérateurs et fournisseurs des services de télécommunications de l’UEMOA vont réfléchir aux solutions innovantes pour répondre efficacement aux besoins des populations face aux enjeux de la digitalisation. Durant les travaux, les participants seront outillés sur plusieurs thématiques qui sont, entre autres, « l’état de la fiscalité sur les opérateurs et Fournisseurs d’accès à Internet de l’UEMOA ». Il est prévu l’examen et l’adoption des différents rapports des experts. La question de la tarification ne sera pas du reste. Selon les chiffres, les tarifs donnant accès permanent à internet demeurent élevés dans la région UEMOA. Ils représentent en moyenne 30% du SMIG alors qu’en Europe, il est inférieur à 5% du SMIG.
«Face à la mondialisation, les opérateurs et fournisseurs des services de télécommunications dans l’espace UEMOA sont confrontés à la dominance des géants du numérique. Il est donc nécessaire de s’adapter en proposant des services innovants, de qualité, et à des tarifs abordables », a indiqué Mme Aminata Lo Paye, Représentante résidente de l’UEMOA au Togo.
« Cette assemblée générale sera aussi l’occasion pour les équipes de partager leurs expériences en termes de transformation pour répondre aux enjeux numériques », a indiqué Tarik Boudiaf, le Directeur Général par intérim de TOGOCOM.
La COFTEL a été créée par l’UEMOA pour mettre ensemble les opérateurs des télécommunications dans le but de lui faire des recommandations sur les actes et décisions communautaires du secteur des TIC.

3 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *