4 minutes 1 an

L’assemblée nationale a adopté le jeudi 22 décembre 2022 le projet de loi d’orientation des transports. Le vote est intervenu au cours de la huitième séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année 2022 présidée par Mme Yawa Djigbodi Tsègan, présidente de l’Assemblée nationale. Des membres du gouvernement notamment Atcha Affoh Dedji, ministre des transports routiers, aériens et ferroviaires et Christian Eninam Trimua, ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la République, porte-parole du gouvernement ont assisté à cette séance.


La loi d’orientation des transports trace les contours généraux des différents modes de transports, définit un nouveau cadre de la politique générale des transports en conformité avec les conventions, traités, accords bilatéraux et multilatéraux en vigueur en matière de transport. En outre, elle assure la compétitivité du secteur des transports et répond aux besoins des usagers dans les conditions de sécurité, de sûreté et de facilitation les plus avantageuses et les plus rationnelles pour la communauté. Le texte créé également les conditions écologiques en vue de mieux protéger l’environnement, assure des bénéfices économiques considérables, facilite l’accès aux services essentiels de base notamment la santé, l’éducation. Ainsi, elle prévoit notamment des mesures particulières en faveur des personnes à mobilité réduite et les catégories sociales défavorisées, incite au développement du transport intermodal et multimodal, clarifie les rôles de l’Etat, des collectivités territoriales et des autres acteurs.
Atcha Affoh Dedji, ministre des transports routiers, aériens et ferroviaires a salué l’adoption de cette loi précisant qu’elle est capable de générer une croissance économique forte en vue de réduire la pauvreté et contribuer au confort de la mobilité sous tous ses aspects.


Pour la présidente de l’Assemblée nationale, il s’agit pour la représentation nationale de donner au gouvernement les moyens juridiques lui permettant d’organiser le cadre général de la politique des transports.
La loi d’orientation des transports au Togo a donc pour vocation de définir le canevas global régissant les différents modes de transport notamment routier, ferroviaire, aérien, maritime et fluvial. Elle tire sa quintessence dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025, qui entend renforcer la position de hub logistique et de services du pays.


Elle constitue par ailleurs un creuset où vont se loger tout projet et programme d’actions devant contribuer à la modernisation des modes de transport et à la réalisation de l’ambition du gouvernement de faire du Togo un hub logistique et de services dans les conditions de sûreté et de sécurité.

4 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *