4 minutes 1 an

Permettre au système de santé d’être plus proche des populations, c’est la vision du ministère de la santé à travers l’Institut national d’hygiène INH qui a désormais une antenne à Kara. Fruit de la coopération germano- togolaise, la structure a été inauguré le mardi 21 février 2023 au cours d’une cérémonie présidée par le secrétaire général dudit ministère docteur Wotobe Marin Kokou en présence de l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin, du préfet de la Kozah colonel Bakali Hèmou Badibawou et des maires des communes de la Kozah.

Situé à l’entrée sud de la ville de Kara dans le quartier Atéda, l’INH antenne de kara est une ancienne structure modifiée. Elle est constituée de 5 sections à savoir : la section administrative, la section vaccination, la section signée de l’eau, la section microbiologie alimentaire et la section médicale. A cet organigramme s’ajoute les ouvrages à usage commun notamment les cabines de toilettes, un parking de 5m carré sans oublier le château d’eau d’une capacité de 5 mille litres en pleine construction pour pallier le problème de pénurie d’eau. Tous ces acquis sont inscrits dans le cadre du « projet pour le renforcement du système sanitaire santé reproductive et droits sexuel », ProSanté piloté par la GIZ. Selon la directrice de l’Institut National d’hygiène, le médecin colonel, Halatoko-Béléi Wembo, l’INH antenne de Kara est le prolongement de l’INH de Lomé qui se veut proche des populations de la partie septentrionale afin de leur offrir les meilleurs qualités de soins et amoindrir les dépenses liées à certaines analyses. Fini donc aussi l’envoi des échantillons d’analyses à Lomé avec les risques que cela comporte.

Pour le médecin colonel, l’INH Kara a plusieurs missions entre autre, contrôler la qualité microbiologique de l’eau et des aliments, mettre à jour les carnets de vaccination pour les voyageurs, encadrer les étudiants stagiaires de l’UK etc….

Le secrétaire général du ministère de la santé a vanté l’INH qui constitue un laboratoire de référence au Togo, un maillon essentiel dans la surveillance des maladies à potentiel épidémiologique. Il a salué le rôle majeur joué par cette structure sanitaire dans la gestion du covid19 et remercié la coopération allemande pour l’accompagnement de l’INH Kara depuis la crise sanitaire. Il a passé en revue les nombreux projets à l’actif du partenaire allemand, des projets qui « apportent d’énormes contributions dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile ainsi que dans le renforcement du système de santé et à sa résilience ». Le représentant du ministre de la santé a pour terminer loué l’excellente qualité des relations d’amitié et de coopération entre le Togo et la République d’Allemagne traduite par les nombreux appuis multiformes au gouvernement togolais.

L’ambassadeur d’Allemagne au Togo s’est lui réjoui des engagements communs pris par son pays et le Togo dans le cadre de la santé qui ont été définis comme pôle prioritaire de la coopération lors des précédentes négociations Intergouvernementales. En dehors de l’INH, le diplomate allemand a annoncé le financement de la construction d’un nouveau centre de maladies infectieuses dans la même enceinte fruit d’une coopération étroite entre la DRS Kara et la KFW .

4 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *