3 minutes 11 mois

Les communautés riveraines et gestionnaires du parc national Fazao-Malfakassa ont été formés du 27 au 29 mars à Blitta-gare, aux techniques simples de refoulement des éléphants, la gestion des conflits homme-faune et sur les textes juridiques en matière d’aires protégées. Cet atelier est organisé par le ministère de l’Environnement et des ressources forestières, avec l’appui financier du Fonds pour l’Eléphant d’Afrique. Il s’inscrit dans le cadre du projet intitulé «Appui à l’intégration des communautés locales dans la gestion des éléphants du parc national Fazao-Malfakassa ». L’objectif est de former les communautés riveraines et les gestionnaires du parc sur les techniques de refoulement des éléphants, y compris les mesures de protection des cultures et des biens. Cette rencontre vise également à outiller les séminaristes en techniques communautaires de gestion des conflits homme-éléphants, des interfacesaires protégées-périphéries. Les modules de formation ont porté sur «les conflits homme-faune qui comprennent l’historique des conflits, la définition et l’origine des conflits, l’impact des conflits, les stratégies et problématique des attaques des éléphants et les raisons de protection des éléphants». Les méthodes traditionnelles de refoulement des éléphants pour protéger les cultures ont été également abordées.
Le directeur régional de l’Environnement et des ressources forestières, Lt-Col. Affo Até Badjaniou a relevé les pressions que subissent les populations d’éléphants de la part des communautés locales installées dans et autour du parc. Il a indiqué que cette formation a pour finalité non seulement de sécuriser les populations d’éléphants à travers la réduction des conflits homme-éléphant mais aussi d’améliorer les conditions de vie des
populations locales et leur cohabitation avec les éléphants.
Le maire de la commune de Blitta 1, Dazimwaï Yao Bassambadi a exprimé sa gratitude au Chef de l’Etat et à son gouvernement ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers pour leurs appuis visant la protection des éléphants et le bien-être des communautés riveraines du parc.

3 minutes 11 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *