3 minutes 1 mois

La Commission nationale des Droits de l’homme CNDH s’investit pour l’aboutissement heureux des prochaines élections législatives et régionales. Elle a entrepris du 18 au 22 mars 2024 une campagne nationale de sensibilisation à travers le pays. Une délégation de l’institution de défense des droits de l’homme conduite par son commissaire Mme Ashira Assih Aïssah a séjourné le lundi 18 mars 2024 à Kara. Elle a rencontré les différents acteurs impliqués dans le processus électoral notamment les conseillers municipaux, les organisations de la société civile, les autorités traditionnelles, leaders religieux, partis politiques, force de sécurité etc..

« Exercice des libertés publiques en période électorale », c’est le thème sur lequel les échanges ont eu lieu .Il s’agit pour la CNDH, d’apporter un éclairage sur la meilleure manière de concilier l’impératif de sécurité publique et le libre exercice des libertés fondamentales pour une élection apaisée, sans violence et respectueuse des droits de l’homme. En dehors de ce thème, les participants ont revisité la CNDH dans son rôle, sa mission, sa composition, les procédures de saisine etc… Mme Assih Aïssah a fait savoir que le souci de la CNDH, c’est que l’accalmie qui a caractérisé les différents scrutins depuis 2007 jusqu’à nos jours soit capitalisée comme un acquis à préserver et l’améliorer durablement.

L’émissaire de la CNDH a appelé les acteurs au civisme et à se conformer au code électoral dans toute situation. Aux détenteurs d’une parcelle de pouvoir, elle les a invités à l’exercer dans le respect des dispositions légales en vigueur en matière électorale. Quant aux candidats, elle les exhorte à éduquer leurs militants à la culture de la paix, de la non violence et à la coexistence pacifique.

Le préfet de la Kozah colonel Bakali Hèmou Badibawou a salué la rencontre qui met la lumière sur les enjeux liés à l’exercice des libertés publiques lors du double scrutin du 20 avril. Il en appelle à la conscience citoyenne des différents acteurs pour accompagner la CNDH dans sa démarche pour un heureux aboutissement du processus électoral.

Septentrional
3 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *