3 minutes 2 jours

Le rapport provisoire du Schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme (SDAU) de la commune Tchaoudjo 1 a été validé par les acteurs locaux réunis en atelier le mardi 14 mai à Sokodé.
L’ élaboration du SDAU de la commune Tchaoudjo 1 découle de la mise en œuvre du Projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU). Ce projet est financé conjointement par l’Etat togolais et la Banque mondiale, à travers sa composante 2 « Renforcement institutionnel et assistance technique ».

Le SDAU est un outil de planification à moyen et long terme qui fixera désormais les orientations de développement urbain de la commune. Il définit la destination des sols, localise les zones urbaines et celles non urbanisables ou à protéger en raison de leur caractéristique. Il permet aussi une meilleure maîtrise de l’extension de la ville. Son élaboration constitue un préalable à toute activité d’aménagement urbain et d’accès à un logement décent en particulier.

Après la validation du rapport diagnostic il y a cinq mois, les travaux de cet atelier ont présenté aux acteurs locaux des plans d’affectation des sols, des projets structurants et des Masters plans proposés dans la commune Tchaoudjo 1. Ils ont également permis aux participants d’analyser lesdits plans d’affectation, d’apporter des contributions et de valider le rapport du SADU de la commune.
Le directeur de cabinet du ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Edoh Komla a relevé que la particularité de ce schéma s’inscrit dans les nouvelles orientations du gouvernement. Ces orientations dit-il, consistent à sécuriser aussi bien les propriétés foncières des collectivités et des particuliers que pour les domaines fonciers de l’Etat. M. Edoh a félicité le groupement de consultants pour le travail réalisé et l’a invité à prendre en compte toutes les recommandations de cet atelier pour l’amélioration de la qualité du document. Le directeur a réaffirmé l’engagement du gouvernement à promouvoir des établissements humains sains, viables et durables.
Le secrétaire général de la préfecture de Tchaoudjo, Daro Ouro-Akondo et le 1er adjoint au maire de la commune Tchaoudjo 1, Yérima Agrégna ont souligné que nos villes ont besoin des SDAU pour rechercher un équilibre entre le bien-être des habitants, la dynamique économique, l’amélioration des rapports sociaux et la préservation de l’environnement.

Septentrional
3 minutes 2 jours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *