3 minutes 11 mois

 Les natifs de Doufelgou ont célébré le samedi 08 avril, la 34ème édition de leur fête traditionnelle Sintu-Djandjaagou. C’est le canton de Défalé qui a accueilli les festivités marquant l’apothéose de cette célébration. Des membres du gouvernement dont le ministre en charge des Droits de l’Homme, Christian Trimua, représentant le Chef de l’Etat ont rehaussé l’éclat de la fête par leur présence.Sintu-Djandjaagou est une fête des moissons des Lamba et Nawdéba de Doufelgou, célébrée chaque année dans la première semaine du mois d’Avril afin de remercier Dieu et les mânes pour les bonnes récoltes et souhaiter l’abondance pour la nouvelle saison.

« Sintu-Djandjaagou offre aussi l’occasion aux filles et fils de Doufelgou de se retrouver pour réfléchir sur les questions liées au développement de leur préfecture et partant du pays. Elle se veut également un lieu idéal de vivre ensemble et de cohésion nationale conformément à la politique du Président de la république », a indiqué le président du comité d’organisation, Tchambakou Ayassor. La 34ème édition de Sintu-Djandjaagou est placée sous le thème : « S’unir autour des institutions dans la lutte contre l’extrémisme violent pour la cohésion sociale et le développement de Doufelgou ».

« Ce thème résume l’ensemble des leçons à tirer des multiples crises auxquelles nous faisons face. Nous devons continuer inlassablement à travailler, à produire et augmenter notre moisson. Notre dépendance vis-à-vis de l’extérieur a piégé notre autonomie agricole et alimentation et impacté la vie chère. Il est important que nous revisitions nos modes de vie pour nous attacher fortement à la consommation locale », a déclaré le représentant du chef de l’Etat, Christian Trimua. Il a invité les filles et fils de Doufelgou à pérenniser les acquis de la culture traditionnelle locale pour les générations actuelles et futures.

La fête a connu la présence d’une délégation des Akposso-Akébou qui partagent avec la population de Doufelgou une même culture agricole, celle du Fonio qui est un élément fort de leur identité culturelle. On notait également la présence très remarquée du peuple Guin.

3 minutes 11 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *