2 minutes 5 mois

Dans le cadre du projet d’entretien manuel des routes et pistes par le cantonnage, la commune de Tchaoudjo 1 a abrité les 11 et 12 avril à Sokodé, un atelier régional d’échange avec les acteurs de mise en œuvre dudit projet.
Initiée par l’antenne régionale centrale de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) cette rencontre avec les acteurs impliqués a non seulement passé au peigne fin la contribution du projet au développement économique et social des communautés, mais aussi a fait des propositions pour mieux faire face aux difficultés.

   
En tout 378 comités de développement de base ont entretenus 1372 km de pistes et routes soit 73,05% de taux d’exécution avec une entrée de 80.994.500F CFA au cours de la période de mars à décembre 2022 dans les communautés bénéficiaires de la région.
 » Les résultats obtenus ne se sont pas réalisés sans difficultés. C’est pourquoi est-il important de faire le bilan pour tirer les leçons des cas de réussite mais des échecs et proposer des pistes de solutions aux difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du projet », a déclaré le préfet de Tchaoudjo Colonel Monpion Matéindou.
L’ atelier a vu également la participation des maires des quinze communes de la régions, des responsables de la société autonome du financement de l’entretien routier (SAFER), de la direction régionale des travaux publics (DRTP).
Le projet cantonnage est l’un des projets de filets sociaux initié par le gouvernement dans le but d’accompagner les communautés à la base dans l’entretien manuel des routes et pistes.

Septentrional
2 minutes 5 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *