4 minutes 9 mois

La Faculté des sciences de la santé de l’Université de Kara a tenu du 25 au 26 mai 2023 ses deuxièmes journées scientifiques. Les travaux de ces journées ont regroupé outre les universitaires du Togo et des pays voisins, des médecins, les étudiants de la FSS et des autres facultés de l’UK et des ONG ainsi que diverses personnalités dont le préfet de la Kozah le colonel Bakali Hèmou Badibawou et le représentant du ministre de l’enseignement supérieur Tégnama Ewézima. L’organisation de ces 2e journées scientifiques, selon le doyen de la FSS professeur Aboubakari Abdoul-Samadou, s’inscrit dans le cadre des activités régulières des unités de recherche au sein de cette faculté. Prise en charge des maladies non transmissibles, MNT, à l’ère de l’accès universel aux soins c’est le thème de ces deuxièmes journées scientifiques. Un thème aussi révélateur eu égard aux dégâts que causent les maladies non transmissibles qui sont les premières causes de décès dans le monde en général et particulièrement au Togo. D’après les données, les MNT font plus de victimes que les maladies transmissibles. En 2015, on a enregistré 779 cas de décès dûs aux AVC, cancer, diabète, maladies rénales, affections respiratoires chroniques etc., contre 635 cas de mortalité pour les maladies transmissibles. La région septentrionale est la plus touchée et pour cause, peu de personnes ont accès aux soins de santé de qualité. La FSS entend à travers ces deuxièmes journées tenter de trouver des solutions à cette situation. La politique nationale en matière de santé évoluant vers l’accès universel aux soins, les participants à ce symposium ont discuté de deux thématiques notamment les MNT d’une part, et l’accès universel aux soins de qualité, d’autre part. Les travaux assortis de débats ont permis de proposer quelques ébauches de solutions adaptées à la situation des patients particulièrement ceux du nord du Togo.
La ministre déléguée chargée de l’accès universel aux soins, Docteur Maméssilé Aklah AGBA-ASSIH a félicité la FSS de l’UK pour son rôle d’avant- garde dans la recherche du bien-être des populations, et son accompagnement des actions du gouvernement dans sa vision pour l’accès universel aux soins. Elle a salué la pertinence du programme de ces 2e journées scientifiques et indiqué que le gouvernement reste attentif aux préoccupations de la FSS de l’UK qui, depuis 2015, force l’admiration à travers la formation des médecins compétents au service de la nation togolaise. Plusieurs thématiques en lien avec les MNT ont été développées en atelier et en tables rondes au cours de ce symposium dont les résultats vont permettre d’améliorer les recherches et la prise en charge des malades des MNT.

4 minutes 9 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *