3 minutes 3 mois

Le ministre d’État ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière Kodjo Adédzé a officiellement lancé le jeudi 14 décembre 2023 dans la Kéran le processus d’élaboration des plans locaux d’urbanisme pour les trois communes de la préfecture.

Les plans locaux d’urbanisme sont une photographie à l’échelle de diagnostic de tous les éléments qui existent dans chaque commune (les structures et infrastructures éducatives, sanitaires, etc) . L’exercice oriente, à long terme, vers une bonne gestion de l’occupation des terres dans les communes et l’installation des zones de diverses activités dans les communes pour une meilleure exploitation des domaines.

Les plans locaux d’urbanisme s’intègrent au plan de développement communal PDC, et sont conformes au processus de décentralisation. L’élaboration des plans locaux d’urbanisme veulent donc renforcer la résilience des zones cibles face aux risques climatiques et l’occupation rationnelle des espaces administratives dans les trois communes bénéficiaires.

Les plans locaux d’urbanisme comportent plusieurs éléments tels que la mise en valeur des réformes foncières spéciales, le reboisement, et l’exploitation des ressources et opportunités locales à travers les activités génératrices de revenus. Ils prennent en compte les préoccupations de toute la population.

Le ministre Kodjo Adedzé, relevant les avantages de ces plans locaux d’urbanisme pour les communes, a indiqué que leur élaboration s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des nombreuses actions entreprises par le gouvernement en vue d’améliorer de façon significative le cadre de vie des populations. Il a remercié les populations pour leur adhésion à cette dynamique et pour leur sens de citoyenneté.

Les plans locaux d’urbanisme ont un caractère inclusif. Le ministre Adédzé a, ainsi exhorté les populations à prendre part active à cette initiative de l’Etat et à se mobiliser pour la réussite des différents chantiers pour améliorer leurs conditions de vie. Étaient présent à cette cérémonie le préfet de la Kéran, les maires des trois communes bénéficiaires, les cadres natifs ainsi que les couches socio-professionnelles de la préfecture.

Septentrional
3 minutes 3 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *