4 minutes 1 mois

L’ Assurance Maladie Universelle, AMU, est effective depuis le 1er janvier 2024 au Togo. Cette réforme sociale majeure née de la volonté du Chef de l’Etat est un motif de joie pour les citoyens mais suscite tout de même certaines interrogations surtout au niveau des populations sur sa mise en œuvre. Pour mieux éclairer les citoyens et surtout les bénéficiaires, le gouvernement a entrepris une vaste campagne d’explications sur le concept AMU à travers le pays, la vision qui sous-tend son instauration et le rôle de chacun dans sa mise en œuvre. Dans cette démarche, une délégation ministérielle conduite par le ministre de la fonction publique Gilbert Bawara a rencontré le mardi 16 janvier à Kara les autorités locales et les bénéficiaires de l’AMU de la région de la Kara.

Le ministre de la fonction publique a d’entrée situé le cadre, le contexte et les objectifs de la rencontre. Pour Gilbert Bawara, il s’agit pour le gouvernement d’aller vers les populations pour échanger, informer et communiquer autour de l’AMU pour susciter la bonne compréhension du concept et l’adhésion à cette réforme sociale majeure du Président de la République. « Nous voulons à ce que chaque togolais se sente non seulement bénéficiaire mais également acteur de la mise en oeuvre et de la réussite de l’AMU », a expliqué le chef de la délégation ministérielle. Les autres membres de la délégation se sont succédés pour faire la situation de la couverture sanitaire au Togo, expliquer le bien-fondé de l’AMU qui va permettre d’améliorer les conditions de vie de la population togolaise en matière de santé, et les modalités d’accès, les conditions d’affiliation, les offres de service de cette assurance. La rencontre a été aussi une occasion pour la délégation ministérielle d’écouter les forces vives et recueillir leur avis et suggestion pour permettre au gouvernement d’améliorer le processus de mise en œuvre de l’AMU.


Le préfet de la Kozah colonel Bakali Hèmou Badibawou a salué la démarche du gouvernement qui vise à mieux éclairer la lanterne des bénéficiaires sur ce projet du Chef de l’Etat qui constitue une réponse aux problèmes de santé que sont connaissent les populations. Il a invité ses administrés à adhérer à cette initiative et surtout à être de véritables relais auprès des autres couches de la population. A l’issue de cette rencontre certains participants se sont exprimés en saluant les efforts du gouvernement en matière de couverture sanitaire universelle au Togo.
Outre Dapaong et Kara, ces rencontres régionales d’échange et de communication vont se poursuivre dans d’autres villes du pays notamment sokode, Atakpamé, Tsevié, Kpalimé puis Lomé.

Septentrional
4 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *