7 minutes 1 mois

«Ensemble, affirmons notre attachement à la politique de médiation, de dialogue, de sécurité et de paix du Président Faure », c’est le thème d’une journée de réflexion et d’échanges organisée le samedi 20 janvier à Sokodé par les cadres du parti Union pour la République (UNIR) de la région Centrale à l’intention de ses militants et militantes. Cette journée s’inscrit dans le cadre des préparatifs des prochaines élections législatives et régionales.

L’ objectif est de renforcer l’engagement des militants autour des idéaux du parti, mais aussi et surtout, de renouveler leur loyauté et leur fidélité au Président du parti, Faure Essozimna Gnassingbé pour sa grande vision pour le pays et sa politique de médiation, de dialogue, de sécurité et de paix au Togo et dans la sous-région. Cette loyauté et cette fidélité devant se traduire par leur grande mobilisation pour la victoire des candidats du parti aux élections à venir afin d’offrir à leur Président, tous les leviers institutionnels pour poursuivre et consolider son œuvre de construction du pays dans la paix, la sécurité et la cohésion sociale.

Trois communications ont meublé ces assises. La première a été axée sur « La discipline, gage de cohésion au sein d’un parti politique ». La deuxième communication a porté sur « Le double scrutin législatif et régional, portée et enjeux ». Le troisième exposé s’est focalisé sur la sécurité.
La première communication a été développée par le militant Assih Atissim, secrétaire exécutif adjoint du parti.
Modérant cette intervention, le militant Dama Dramani a affirmé que la cohésion au sein du parti appelle à la discipline. Il a souligné que la discipline est un ingrédient nécessaire à la bonne marche de toute entreprise, et que sans elle le parti ne peut pas fonctionner, ne peut pas se battre, ne peut pas aller aux élections et les gagner.
Dans la deuxième communication, le militant Robert Bakaï, directeur de cabinet au ministère de l’Administration territoriale, a dans un premier temps, démontré le principe du double scrutin avant de rappeler que les législatives permettront de renouveler l’Assemblée nationale, et les régionales viendront parachever la décentralisation. Il a également édifié l’assistance sur les conditions d’éligibilité à ces élections, les compétences des conseillers régionaux et la complémentarité entre ceux-ci et les conseillers municipaux.


Cette communication a été modérée par le militant Payadowa Boukpessi. Le Col. Akobi Messan, directeur de cabinet au ministère de la Sécurité a développé le thème sur la sécurité. Il a évoqué la situation sécuritaire inquiétante dans la sous-région, les manifestations de l’insécurité au Togo et surtout les mesures prises par le gouvernement, sous la direction du Chef de l’Etat, chef des armées, Faure Essozimna Gnassingbé pour redresser la situation. Il a enfin indiqué quelles pourraient être les contributions de chacun dans la coproduction de la sécurité.
Dans sa modération, le militant Foli-Bazi Katari, a souligné que la sécurité est un bien très précieux car sans elle aucun développement n’est possible. Il a ajouté que la situation sécuritaire est préoccupante aussi bien dans la sous-région qu’au Togo. Pour lui, la sécurité ne doit plus être l’affaire des seules forces de défense et de sécurité, la contribution de chacun et de tous est importante pour maintenir et préserver ce bien très précieux.
Le vice-président du parti en charge de la région Centrale, le militant Affoh Atcha Dédji, a fait savoir aux militants et militantes qu’ils ne pourront pas gagner ces élections sans s’approprier et défendre avec conviction, les grands acquis de la politique de développement et de paix du Président de la République. C’est pourquoi, il a félicité les experts pour la qualité de leurs exposés qui permettent aux militants et militantes d’être désormais aguerris pour affronter ces élections et les gagner brillamment.
Les militants Tchagao Sahidou, secrétaire préfectoral UNIR-Tchaoudjo, Kpohou Sim, député à l’Assemblée nationale et Mme Tchagnao Leyla ont, au nom des militants, salué l’initiative de ces assises et promis faire la restitution des acquis à la base. Ils ont rassuré le Vice-président, qu’ils sont déjà mobilisés et prêts à se battre pour l’élection des candidats de leur parti.
A la fin des travaux, une déclaration solennelle a été lue par le militant Yérima Agrégna, premier adjoint au maire de la commune de Tchaoudjo 1. Dans cette déclaration, les militants et militantes UNIR de la région Centrale ont présenté au Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, leurs déférentes félicitations pour tous les efforts qu’il déploie pour la prospérité continue du peuple togolais. Ils lui ont également réaffirmé leur soutien indéfectible à sa politique de paix au Togo et en Afrique. Ils ont appelé les populations et les militants à soutenir toutes les actions du Président de la République, aussi bien dans la sous-région qu’au Togo.

Septentrional
7 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *