4 minutes 6 mois

L’ Agence nationale de la météorologie du Togo, ANAMET, élabore des informations météorologiques qu’elle met à la disposition des populations pour les protéger contre les aléas climatiques. Ces aléas climatiques extrêmes touchent la région des Savanes avec des conséquences sur les populations et leurs biens.
Dans le souci de faire une large diffusion de ces informations, l’ ANAMET implique les hommes de médias afin de permettre un meilleur suivi des aléas récurrents comme les inondations et la sécheresse. Cette implication s’est traduite par des séances de formations à l’endroit des journalistes et des partenaires locaux.

L’ objectif de ces sessions est de renforcer les hommes de médias sur la diffusion des informations en matière de phénomènes météorologiques extrêmes à travers la compréhension des termes techniques utilisés dans l’élaboration des bulletins Météo.
L’ ANAMET a donc organisé les 29 et 30 janvier 2024 à Dapaong, une formation à l’intention des journalistes locaux des régions des Savanes et une partie de la Centrale et des Plateaux pour une large diffusion de ces informations. La formation se situe dans le cadre de la mise en œuvre du  » projet de gestion des inondations et de la sécheresse du bassin de la Volta », projet qui prend en compte 6 pays de l’ Afrique de l’ouest à savoir, le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Togo qui partagent ce bassin.

Lors de cette rencontre, les objectifs dudit projet ont été partagés avec les participants. Ceux-ci se sont également familiarisés avec les concepts des bulletins d’avertissement, d’alerte précoce et impacts, leur structuration et une communication sur les changements climatiques. Des terminologies telles que la climatologie, l’hydrométéorologie ainsi que l’agrométéorologie ont également fait l’objet de partage.
Le préfet de Tône Tchimbiandja Douti président du comité régional de réduction des risques de catastrophes, a salué la formation qui pour lui permettra aux journalistes d’améliorer leur connaissance dans la diffusion des informations météorologiques, afin d’éviter aux populations vulnérables les risques de catastrophes auxquels elles sont exposées. Il a exprimé ses reconnaissances aux autorités du pays pour la mise en place et la modernisation des services techniques de la météo qui répondent aux exigences des changements climatiques au Togo.
Le directeur général de la météorologie, Docteur Issaou Latifou a invité les médias à accompagner l’ANAMET afin que dans les dernières contrées, les populations soient informées sur aléas climatiques pour se protéger et protéger leurs produits agricoles.

Septentrional
4 minutes 6 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *