2 minutes 3 semaines

Les chefs des villages de Soussoukparovi et de Animba dans le canton de Tcharébao, commune de Blitta 2, respectivement, Kpakpassou Aboma et Maloraba Tolou, désignés par voie coutumière, ont reçu, le samedi 3 février, les arrêtés ministériels les confirmant dans leurs fonctions de garants des us et coutumes.
Les documents leur ont été remis par le préfet de Blitta, Batossa Boukari.

Le préfet a rappelé aux récipiendaires leur mission qui est d’assurer la justice sociale et le développement de leur communauté. Il a requis d’eux, l’impartialité, la vérité, l’honnêteté, la droiture et l’exemplarité. M. Batossa a également insisté sur le renforcement de l’unité au sein de la population, la culture des valeurs de solidarité intercommunautaire, la consolidation de la cohésion sociale et la promotion des valeurs endogènes. Le représentant du pouvoir central a aussi rappelé aux nouveaux chefs l’obligation de promouvoir la paix, le vivre-ensemble, le respect et la préservation des us et coutumes.


Il a demandé aux populations des deux villages de respecter leur chef, d’être toujours à leur écoute et de répondre promptement à leurs appels pour les travaux communautaires.
Les nouveaux chefs ont, pour leur part, remercié le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé pour la place qu’il accorde à la chefferie traditionnelle en général et la confiance placée en leur personne en particulier. MM. Kpakpassou et Maloraba comptent travailler avec leurs administrés pour garantir l’union et la paix pour le développement durable de leurs localités respectives.

Septentrional
2 minutes 3 semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *