3 minutes 2 mois

Les activités marquant l’édition 2024 de la semaine de l’étudiant de l’université de Kara ont été lancées le lundi 04 mars 2024 au campus sud. La semaine de l’étudiant est une manifestation socio culturelle et sportive qui donne l’occasion aux étudiants d’exprimer leurs talents à travers d’autres dimensions, un retour aux sources pour revisiter le répertoire culturel de leur terroir.

La présidente du comité d’organisation, professeur Prénam Houzou-Mouzou a précisé que la semaine de l’étudiant de cette année a une particularité. La première, elle se déroule en présence des délégations des universités sœurs de Lomé et de Parakou. La deuxième, elle est dédiée aux anciens diplômés de l’UK qui vont partager leur expérience avec leurs cadets à travers conférences et tables rondes sur les stratégies d’emploi.

Prof. Prénam Houzou-Mouzou : Présidente du comité d’organisation

La conférence inaugurale a porté sur le thème de l’édition 2024 intitulé « Vision stratégique de l’UK à l’horizon 2034 ; rôle et responsabilité de l’étudiant ». Ce thème a été présenté par le professeur Pilo Mikémina, qui a défini la vision stratégique comme l’image de l’UK en 2034. Le Professeur Pilo a construit le rôle de l’étudiant autour des exigences de la loi de l’enseignement supérieur à savoir : le respect des textes et règlements intérieurs, l’honnêteté intellectuelle de l’étudiant, la dynamique vers laquelle l’étudiant peut accompagner l’UK à aller vers la vision 2034.

Prof. Kokou Tchariè :  président de l’UK

Le président de l’UK professeur Kokou Tchariè a indiqué que la semaine de l’étudiant a une double dimension : celle récréative et celle réflexive par rapport au thème choisi. En référence à ce thème professeur Tchariè Kokou a interpellé les enseignants sur leur rôle et responsabilité dans l’encadrement des étudiants. Il a appelé ses collègues enseignants à jouer véritablement leur rôle d’éducateur afin que la vision stratégique 2034 soit réalisée. Sur la responsabilité des étudiants, il a exhorté ceux-ci à la discipline sans laquelle l’enseignement perd sa qualité.

Septentrional
3 minutes 2 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *