3 minutes 2 mois

La première session ordinaire de l’année 2024 de l’assemblée nationale s’est ouverte le mardi 05 mars 2024 à Lomé. Cette session qui marque la 6è législature a été présidée par la présidente du parlement Madame Yawa Djigbodi Tsègan. Étaient présents, les anciens Premiers ministres, les Présidents des institutions de la République, les membres du gouvernement, les représentants du corps diplomatique et des institutions internationales accréditées au Togo ainsi que plusieurs invités de marque.

L’ ouverture de cette session est conforme, aux dispositions de l’article 55 alinéa 2 de la Constitution. cette première session ordinaire offre l’opportunité aux parlementaires d’exercer leurs missions constitutionnelles de représentation, de vote et de contrôle de l’action gouvernementale en attendant l’élection de nouveaux députés lors des élections du 20 avril prochain. Vingt-un (21) projets et une proposition de loi ont été déposés sur le bureau de l’assemblée nationale relatives à la révision constitutionnelle, les finances, l’économie, le foncier, l’environnement et les entreprises publiques.

La Présidente de l’assemblée nationale a salué la maturité des différents groupes parlementaires qui privilégient le dialogue, la concorde et la poursuite de leur mission.
«Ce moment est une convocation non seulement de notre engagement envers la démocratie et la justice, mais aussi la réaffirmation de notre volonté inébranlable de servir le Togo avec intégrité », a indiqué la Présidente de l’assemblée nationale.


Cette volonté, fermement affichée, est soutenue par le charisme du Président de la République, a poursuivi la présidente du parlement. Elle a rendu hommage au Président Faure Essozimna Gnassingbé dont les très hautes orientations font garantir au Togo un climat de paix et de sécurité. Yawa Djigbodi Tségan a salué la diplomatie du Chef de l’Etat qui favorise la consolidation de la stabilité et de la solidarité dans la sous-région.
La Présidente de l’assemblée nationale a convié ses collègues à œuvrer sans relâche, à faire preuve de dialogue constructif afin que l’étude et l’adoption des différents textes de loi se fasse dans l’intérêt supérieur de la nation.

Septentrional
3 minutes 2 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *