3 minutes 4 semaines

« Engageons -nous pour des élections sans armes », c’est sur cet appel que la commission nationale de lutte contre la prolifération et le trafic illicite des armes légères, CNLPAL, joue sa partition en vue des élections législatives et régionales apaisées le 20 Avril au Togo. Elle mène du 18 au 27 mars 2024 une campagne de sensibilisation dans les 5 régions du Togo. Cette tournée vise à entretenir les populations sur la paix et la non violence armée, amener tous les acteurs du processus électoral à adopter un comportement civique et citoyen, à la culture de la paix en vue des élections apaisées.

La délégation de la CNLPAL a rencontré le vendredi 22 mars 2024 à Kara les partis politiques, les chefs religieux, les forces de défense et de sécurité, les conseillers municipaux, des association de femmes et de jeunes, les comités cantonaux de développement, les comités interministériels de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent CIPLEV, etc. Les échanges ont porté sur les bienfaits de la paix, les risques et les dangers liées à l’usage des armes en période électorale.

Deux thématiques ont été développées notamment l’une sur la violence armée en période électorale et l’autre sur la contribution citoyenne pour un processus électoral apaisé. Les différents acteurs ont été appelés à jouer leur rôle en toute responsabilité pour la réussite du processus électoral en cours.
Le vice- président de la CNLPAL, Inoussa Bouraïma a insisté sur la valeur de paix qui, a-t-il dit, est une cause nationale.Conscient que les élections sont souvent source de tension entre les protagonistes de la vie politique, le vice-président a souhaité que la fiévre électorale qui n’ est qu’un combat d’idées, ne dégénère en pression, intimidation ou en violence armée pour mettre en péril la tranquillité et la paix dans le pays. El hadj Inoussa Bouraïma a enfin rendu hommage au Chef de l’Etat pour son leadership affirmé en matière de paix et de sécurité au Togo et au plan international.

La démarche de la CNLPAL a été saluée par le préfet de la Kozah colonel Bakali Hèmou Badibawou.Pour lui, elle s’intègre parfaitement dans les efforts du gouvernement pour la tenue de bonnes élections sans violence. Le préfet Bakali a exhorté les participants à jouer chacun sa partition. Il a appelé la population à ne pas céder à la manipulation et à accepter les différents candidats.

Septentrional
3 minutes 4 semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *