3 minutes 1 mois

Le ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, a remis, le jeudi 21 mars à Kpalimé, du matériel de production et de transformation agricole, aux coopératives et groupements de femmes, ainsi que des équipements d’installation aux jeunes vulnérables de la préfecture de Kloto. Les matériel et équipements ont été remis au groupement Mawunyo de Womé et à la Société Coopératives (SCOOPS) de Production, Transformation et Commercialisation du Manioc (PROTRACOM) de Kpimé-Tomégbé.

C’était en présence de ses collègues des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof Dodzi Komla Kokoroko, de l’environnement et des ressources forestières, Foli-Bazi Katari et de la représentante résidente de Plan International Togo, Awa Faly Ba. Cette cérémonie s’inscrit dans le prolongement des activités marquant la célébration de la journée du 8 mars, journée internationale des droits des femmes autour du thème international : « Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme ».

Plusieurs responsables des groupements de femmes, dans un panel de discussion sur les initiatives d’inclusion financière, ont partagé avec leur s consœurs, des informations sur le Fonds national de la finance inclusive et ses différents produits, sur des expériences sur les initiatives, défis et perspectives des femmes de Kloto. Elles ont fait aussi des témoignages sur l’impact considérable de ces caisses d’épargne sur le quotidien de la plupart des femmes qui en sont membres.

La ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lolonyo Apédoh-Anakoma a souligné que cette manifestation est une occasion pour les gouvernements et les différents acteurs d’évaluer les avancées réalisées et les défis à relever dans la lutte pour un monde sans discriminations, surtout en matière de genre. Elle a précisé qu’au Togo, le gouvernement a choisi de placer les réflexions de 8 mars 2024 sous le thème : « Investir en faveur des femmes : renforcer l’inclusion financière et la représentation des femmes dans la vie publique et politique ».
La représentante résidente de plan international, Awa Faly Ba a rappelé les efforts que consent son institution, précisant que ces actions ont un impact considérable sur la vie des communautés en changeant le quotidien des femmes notamment l’accès aux soins de santé, l’amélioration de la nutrition et l’accès à la scolarisation des enfants.

Septentrional
3 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *