3 minutes 1 mois

Les musulmans du monde entier ont célébré le mercredi 10 avril 2024 la fête du ramadan ou l’Aïd El Fitr. Cette fête marque la fin du mois du jeûne chez les musulmans à travers des prières.
A Kara, la prière de l’Aïd El Fitr s’est déroulée sur l’esplanade du palais des congrès en présence du préfet de la Kozah colonel Bakali Hèmou Badibawou entouré d’autres personnalités et d’une délégation de l’Église catholique.

La prière a été dirigée par l’imam central de la ville de Kara, El hadj Alassane Tagba. Dans son sermon l’imam a demandé aux fidèles de craindre le Seigneur et de méditer sur leur parcours sur terre. Il les a invité à poursuivre les adorations après le mois de carême pour, a-t-dit, garder le statut d’un bon musulman. El hadj Alassane Tagba a imploré la grâce et la miséricorde divine pour la paix et la stabilité au Togo. L’imam central de la ville de Kara a aussi prié pour les autorités du pays, pour le peuple togolais et pour une issue heureuse des prochaines échéances électorales.

Le mois du jeune de ramadan., les contraintes et les différents piliers de l’islam

Le mois du jeûne de Ramadan est une période durant laquelle tout musulman s’abstient de manger, d’avoir des rapports sexuels bref, de tout ce qui est péché a expliqué le secrétaire général de l’union musulmane du Togo région de la Kara El hadj Bello Séfiou. Moment d’adoration et de partage, le mois du jeûne de ramadan est également un mois au cours duquel les grandes valeurs de l’islam sont respectées.

L’observation du jeûne de Ramadan est une obligation pour tout musulman car, il constitue le 4é pilier de l’islam, a poursuivi El hadj Bello. Sont exclus du jeûne, les voyageurs, les femmes en menstruation ainsi que tous ceux qui ont un problème de santé avéré, précise El hadj Bello. Tous ceux qui volontairement n’observent pas le jeûne selon le secrétaire général de l’UMT, sont punis à la fin du ramadan en jeûnant consécutivement pendant deux mois avec un jour remboursable. L’islam est la religion musulmane qui est bâtie sur 5 milliers dont les plus notables et respectés sont l’attestation de foie, l’accomplissement des cinq prières quotidiennes, la zakât ou l’aumône, le jeûne et le pèlerinage à la Mecque pour les musulmans qui en ont des moyens.

Septentrional
3 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *