3 minutes 1 mois

Les 3è journées scientifiques de la Faculté des sciences de la santé de l’université de Kara se sont ouvertes le lundi 15 avril 2024 à Kara. Les enseignants chercheurs et les laboratoires pharmaceutiques de l’Afrique de l’ouest ont deux jours pour faire l’état des lieux de la qualité de la formation médicale, des offres de soins aux populations et plancher sur les défis et perspectives pour l’enseignement en santé dans un monde en pleine mutation. Il est aussi question de l’apport du numérique pour l’enseignement et les offres de soins.

Ces 3è journées scientifiques constituent un cadre de partage de connaissances et d’expériences entre enseignants chercheurs sur la manière de trouver des pistes de solutions aux défis de l’enseignement en santé et les offres de soins.

Le thème pour cette 3è édition est : « Enseignement et offres de soins de qualité en Afrique subsaharienne : Défis et Perspectives ». Ce thème a fait l’objet de la conférence inaugurale animée par le professeur AZOUMAH Komi Délatem. Il a relevé les défis liés aux offres de soins de qualité à savoir, la formation des ressources humaines de qualité et en quantité pour combler les besoins, l’insuffisance de moyen financier pour améliorer le plateau technique, le manque de formation et d’information en matière de santé publique. Le professeur AZOUMAH a mis en lumière les perspectives axées sur l’atteinte des objectifs du Plan national de développement sanitaire et surtout la prise de conscience au niveau du personnel médical.

Le préfet de la Kozah colonel BAKALI Hèmou Badibawou a salué le rôle de l’université et des enseignants chercheurs dans la prise en charge des communautés. Il a témoigné la reconnaissance des populations au père de la nation pour sa vision de la création de l’UK qui s’intègre aujourd’hui aux grandes universités avec des formations de qualité. Le préfet BAKALI a rendu hommage au Président Faure Gnassingbé pour la poursuite du chantier avec la construction des locaux de l’UK.
Au nom du président de l’UK M. ASSOTE Egbaou a rassuré la FSS du soutien inconditionnel de l’institution pour la mise en oeuvre des recommandations de ces 3è journées scientifiques. Le doyen de la FSS ABOUBAKARI Abdoul-Samadou a souhaité que des discussions sortent des perspectives pour accompagner la mise en œuvre des politiques de santé au Togo et que l’assurance maladie universelle soit une réalité pérenne.

Septentrional
3 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *