2 minutes 4 semaines

Après l’ouverture officielle de campagne électorale le 13 avril, c’est le 15 avril 2024 que l’équipe de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) s’est lancée en campagne par une caravane à travers quelques rues de la ville de Bassar puis un meeting sous un arbre dans la cour d’une maison où attendait le président national du parti monsieur Tchabourè Aimé GOGUÉ.

A cette première sortie, les choses sont allées très vite. L’ambiance tristement vivante. Le double scrutin du 29 avril moins important que la question de régime au Togo, les débats étaient focalisés sur la volonté de sortir le pays du régime semi présidentiel pour le régime parlementaire.

Dans cet ordre d’idées, les discussions ont tourné autour du ‘’régime parlementaire’’ que selon ADDI, les Togolais dans leur ensemble doivent refuser. Plus rien : pas de programme d’actions voire de projet de société. Nonobstant un appel des partisans et sympathisants à l’incivisme et à la désobéissance au cas où le pouvoir venait à passer en force : « ne cédez pas à l’intimidation » devait marteler le président national du parti ADDI.

L’ entrée en campagne des partis de l’opposition à l’instar de l’ADDI à Bassar vient une fois encore témoigner de l’enracinement du multipartisme au Togo, de la liberté d’opinion et de mouvement sur la Terre de nos Aïeux.
Mais à quand la prochaine sortie de la liste ADDI Bassar ? Nous y reviendrons.

Septentrional
2 minutes 4 semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *