4 minutes 1 an

Le Ministre délégué chargé de l’accès universel aux soins, Madame Mamessilé Aklah Agba-Assih a procédé le jeudi 13 avril 2023, au lancement des travaux de construction de seize nouvelles formations sanitaires dans les sept préfectures de la région des savanes. D’un coût total d’un milliard neuf cent soixante treize millions huit cent quarante cinq mille six cent quatorze francs CFA, ces travaux seront exécutés sur une période de six mois. Ils s’inscrivent dans le cadre de la composante 2,  »Rapprochement des établissements et services de santé des ménages » du Projet Services de santé essentiels de qualité pour une couverture sanitaire universelle (SSEQCU).
L’objectif visé est de renforcer le maillage des infrastructures sanitaires en rapprochant les centres de soins des populations, surtout les plus vulnérables pour la réalisation de la couverture sanitaire universelle. Chacune des seize localités ciblées pour la construction de nouvelles formations sanitaires bénéficie des infrastructures suivantes : un bâtiment de soins comprenant un service de médecine et une maternité, un logement pour le responsable de la formation sanitaire, un logement pour la sage-femme, un bloc-latrine de quatre cabines, un incinérateur, une paillote et une clôture de cent mètres sur la façade de la formation sanitaire. Le Ministre délégué chargé de l’accès universel aux soins a relevé que la construction de ces seize nouvelles formations sanitaires s’inscrit dans la politique du gouvernement d’améliorer l’accès à des soins de qualité aux populations les plus vulnérables. « Dans la politique de protection sociale du gouvernement, l’accès universel aux soins traduit la vision du Chef de l’État d’offrir à tous les Togolais des soins de qualité à des coûts abordables. Et qui dit accès universel aux soins, dit une offre de soins de santé de qualité pour la population. C’est dans cette optique que le projet SSEQCU a été mis en place et en cohérence avec le Programme d’urgence pour la Région des Savanes (PURS), nous avons commencé les activités du projet dans cette région avec des composantes dédiées aux réhabilitations, constructions et équipement des centres de santé ainsi que des ressources humaines plus importantes. Notre mobilisation est sur le long terme et va continuer pour ne laisser personne de côté  » a-t-elle déclaré.
Le Projet services de santé essentiels de qualité pour une couverture sanitaire universelle (SSEQCU) est mis en œuvre par le gouvernement togolais avec l’appui de la Banque mondiale. Il a pour objectif de fournir des soins et des services de santé essentiels aux femmes, aux enfants, aux pauvres et aux personnes vulnérables en vue de la réalisation de la couverture sanitaire universelle. Le projet s’articule autour de cinq composantes notamment l’augmentation de la demande et de l’offre de services de santé et de nutrition de qualité, le rapprochement des établissements et services de santé des ménages, le renforcement du régime national d’assurance maladie sociale et l’amélioration de l’intendance, de la surveillance et de la gestion ainsi que la composante d’intervention d’urgence (CERC).

4 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *