3 minutes 11 mois

Les acteurs locaux de la commune Tône 1 ont pris part les 12 et 13 mai à Dapaong, à un atelier de formation sur le contrôle citoyen de l’action publique et la lutte contre l’extrémisme violent.Cet atelier de formation est une initiative du consortium Centre Africa-Obota-Togo (CAO-Togo) et de l’ONG Citoyen Sans Frontière. Il s’inscrit dans le cadre du projet « Réduction de l’extrémisme violent par le renforcement de la participation citoyenne des jeunes au niveau local », dénommé projet « YOUTH LEAD ». Ce projet est financé par l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Togo. Il veut permettre aux responsables municipaux et aux citoyens de se mettre ensemble pour une gouvernance partagée afin d’éviter l’émergence de la violence. L’objectif de la formation est de contribuer à la gestion inclusive et transparente des affaires de la commune concourant ainsi à la cohésion sociale, à la paix communautaire et au développement harmonieux durable. Pour amener les participants à mieux appréhender le processus du Contrôle Citoyen de ont l’Action Publique (CCAP), quatre modules ont été développés au cours de cette formation : le budget participatif, la budgétisation sensible à l’inclusion, la réddition des comptes au niveau local et le contrôle citoyen de l’action publique. Le représentant du préfet de Tône, M. Biarou Douti a indiqué que cet atelier participe à la réalisation de la vision du Chef de l’Etat définie dans la feuille de route gouvernementale Togo 2025. Le secrétaire général de la commune Tône 1, Yambame Damitote a invité chacun à apporter sa pierre à la construction de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de la paix, indispensables au développement de la commune et de la région des Savanes.

3 minutes 11 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *