4 minutes 1 an

L’autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques ANIAC -Togo a commémoré le mardi 16 mai 2023 au campus nord de l’université de Kara le 26è anniversaire de l’adoption de la convention sur l’interdiction des armes chimiques au Togo CIAC -Togo. L’événement a connu la présence du représentant du préfet de la Kozah Hassim Maliawai, du représentant du président de l’UK, du président de l’ANIAC-Togo et des enseignants chercheurs. Ce 26e anniversaire a été marqué par une caravane et un exposé suivi de débats avec pour groupes cibles, les acteurs impliqués dans le secteur de la chimie à savoir, les étudiants de la faculté des sciences et techniques FaST de l’UK, les représentants des unités industrielles et autres structures connexes. L’objectif poursuivi par l’ANIAC-Togo était non seulement de faire connaître la CIAC aux étudiants, mais aussi de sensibiliser tout les acteurs qui côtoient la chimie sur l’utilisation des produits chimiques à des fins de développement socio-économiques. L’exposé a été présenté par Nikabou Tchein, secrétaire permanent de l’ANIAC-Togo.

Celui-ci a fait l’historique de la CIAC, situé le contexte de sa ratification et son adoption avant de ressortir les risques et les menaces liés à l’usage des produits chimiques ainsi que leurs effets néfastes sur la santé humaine et l’environnement. En présidant cette commémoration, le représentant du président de l’UK Alfa Sika Mandé, doyen de la FaST a exprimé sa reconnaissance à l’ANIAC-Togo pour le choix porté sur l’UK qui est une illustration parfaite de la collaboration dans le cadre de la promotion de l’utilisation des produits chimiques au Togo. Ce choix, a relevé l’orateur, est une opportunité pour les étudiants en chimie de s’imprégner des fondamentaux et des avantages de la CIAC.Il a invité les étudiants à adhérer à la promotion de la chimie au service de la paix. Quand au président de l’ANIAC-Togo, le colonel Akpamoura Koffi, il a indiqué, que la commémoration de l’anniversaire de la CIAC est une occasion pour son institution de célébrer la victoire de l’humanité contre l’usage des armes chimiques et de partager avec le monde estudiantin les opportunités de ce traité international en matière de formation dans le domaine de la chimie. Il a insisté sur la sensibilisation par l’éducation comme l’un des leviers pour mettre en œuvre la convention au plan national. Le président de l’ANIAC-Togo a enfin rendu hommage au Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé pour la mise en place des mécanismes de lutte contre les armes chimiques et surtout pour son attachement aux idéaux du désarmement, de la paix et de la sécurité dans notre pays et dans le monde. La CIAC a été adoptée le 29 avril 1997 sous le thème «l’éducation et la sensibilisation au service d’un monde exempt d’armes chimiques ». Et dans le souci de lutter contrer la réémergence d’armes chimiques au Togo, le parlement a adopté en février 2023 une nouvelle loi qui interdit le développement, le stockage et l’utilisation des produits chimiques nuisibles.

4 minutes 1 an

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *