2 minutes 12 mois

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui au renforcement de la cohésion sociale en territoires stratégiques transfrontaliers (PARCS), l’ONG GEVAPAV et la Convention intercommunale pour le développement local des Savanes (CIDeLS) procèdent à la formation des Relais de veille communautaire (RVC) sur leurs rôles et responsabilités. Un atelier s’est déroulée le 17 mai à Dapaong.
Ils sont plus d’une trentaine de Relais de veille communautaire (RVC) des 10 communes stratégiques de l’espace CIDeLS à bénéficier de ce renforcement de capacités. Dans le cadre du présent projet dont l’objectif principal est le maintien de la cohésion sociale, ces acteurs auront pour mission de collecter et traiter les informations liées à l’agropastoralisme afin de les remonter aux autorités locales pour une meilleure gouvernance en la matière.
Les principales informations recherchées sont les problèmes relatifs à l’accès aux pistes de passage, l’accès aux marchés à bétail, l’accès à l’eau ou encore les conflits opposant éleveurs et agriculteurs.
Le maire de Tône Goutante Yampoadeb, lui-même président de la Convention intercommunale pour le développement local des Savanes (CIDeLS), a invité les acteurs à remplir leurs missions avec efficacité afin de contribuer à l’essor du secteur agro-pastorale et à la lutte contre l’extrémisme violent dans les espaces stratégiques transfrontaliers.
Le projet d’appui au renforcement de la cohésion sociale au niveau des territoires stratégiques transfrontaliers (PARCS) est cofinancé par l’Agence française de développement (AFD).

2 minutes 12 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *