3 minutes 7 mois

Les 75 ans de la déclaration universelle des droits de l’homme adoptée en 1948 est célébrée cette année autour du thème « dignité, liberté et justice pour tous ». Pour cette 75è anniversaire, la ville de Kara a abrité les manifestations officielles dont le lancement a eu lieu le jeudi 07 décembre 2023 au campus sud de l’UK. A travers cette délocalisation, la Commission nationale des droits de l’Homme CNDH a voulu partager le message sur les droits de l’homme et leurs valeurs avec les populations et particulièrement les étudiants de l’UK et ceux des instituts privés de la ville de Kara.

Au cours de la rencontre, les étudiants ont suivi des exposés sur les organes des traités avec un accent sur l’Examen Périodique Universel, un mécanisme d’évaluation par les pairs de la situation des droits de l’homme ainsi que la mise en oeuvre des conventions ou traités par les pays membres. Au delà de l’EPU, les étudiants ont été aussi édifiés sur les mécanismes de protection des Droits Humains. Le président de la CNDH, Sronvie Yaovi Olivier a défini la déclaration universelle des droits de l’homme comme un document fondamental qui régit le vivre ensemble dans nos pays. Évoquant l’EPU dont le Togo a fait l’objet récemment de passage devant la commission des droits de l’homme des Nations-unies à Genève, le président de la CNDH a salué les avancées enregistrées dans la protection des DH. Pour lui, l’amélioration des DH n’est pas l’affaire du gouvernement seul, elle implique la participation d’autres acteurs notamment la société civile et la jeunesse.
Le représentant du préfet de la Kozah, Hassim Maliawai et celui du président de l’UK Egbaou Assoté ont tous salué l’initiative de la CNDH de se rapprocher des étudiants. Ils ont relevé les efforts du gouvernement en matière de protection des droits de l’homme, et appelé les étudiants à apporter leur contribution au renforcement des différents mécanismes de protections des droits de l’homme au Togo. Les manifestants des 75 ans de la déclaration universelle des DH ont été aussi marquées à Kara par un concours dénommé  « Grand Prix de la CNDH ». Ce concours récompense les meilleurs étudiants qui s’illustrent par leur maîtrise des questions des droits de l’homme.

Septentrional
3 minutes 7 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *