2 minutes 1 mois

Né en 1938, Ambroise Kotamba Djoliba reçoit les sacrements du baptême, de la première communion et de la confirmation en 1948 à Siou, dans la préfecture de Doufelgou, région de Kara. Après ses études primaires à l’école catholique de Siou (1947-1952), il entre au petit séminaire Sainte-Jeanne-d’Arc de Ouidah au Dahomey, actuel Bénin, puis au grand séminaire Saint-Gall de Ouidah où il fait ses études philosophiques et théologiques.
De retour au pays, il est ordonné prêtre à Siou le 11 avril 1966 par Mgr Chrétien Matao Bakpessi, évêque de Sokodé, auquel il succédera 27 ans plus tard, le 17 avril 1993, date de sa nomination par le pape. Il était déjà élu administrateur diocésain de Sokodé, le 29 avril 1992.


Prêtre, il a exercé de nombreuses charges pastorales, spirituelles et éducatives dans les paroisses, séminaires et institutions où il a été progressivement nommé par son évêque. Un service pastoral qu’il a continué comme évêque durant 23 ans.
Le 9 février 2006, il a été élu président de la Conférence des évêques du Togo par ses pairs. C’est ainsi qu’il a servi la conférence épiscopale togolaise pendant de longues années avant d’être admis au repos avec l’accord du Saint-Siège, à l’âge de 78 ans, quand son successeur Mgr Célestin-Marie Gaoua a été nommé évêque de Sokodé le 3 janvier 2016.
Ordinairement très discret, Mgr Ambroise Djoliba l’est davantage depuis qu’il est devenu évêque émérite.

Septentrional
2 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *