3 minutes 1 mois

L’ Assemblée nationale a organisé du 8 au 10 avril 2024 à travers tout le pays une tournée d’information et d’écoute des populations sur la nouvelle constitution . Une délégation de l’institution parlementaire conduite par l’honorable Poro Katanga a rencontré le mardi 9 avril 2024, les forces vives et les couches socio-professionnelles de la Kozah. Cette tournée s’inscrit dans la démarche inclusive prônée par le Chef de l’Etat. Elle constitue une réponse à sa demande de procéder à une relecture de la nouvelle loi fondamentale et surtout de prendre en compte l’avis de tous les acteurs.

A Kara, devant les chefs traditionnels et les groupes organisés, l’honorable Poro Katanga a rappelé le contexte dans lequel la tournée a été organisée. Face aux débats et aux questionnements qui s’élèvent à propos de la révision constitutionnelle, les efforts de pédagogie, d’explication et de précision sont nécessaires pour mieux éclairer la population et l’opinion, a expliqué le chef de la délégation.

Pour permettre aux différents acteurs de mieux cerner les contours de cette nouvelle loi votée par l’assemblée nationale et qui fait objet de débats et de critiques, les participants ont suivi un exposé sur la constitution, les motivations de sa révision et de son changement ainsi que sur les régimes politiques. Le communicateur docteur Gbéhou Kpayilé Nadjombé de L’Université de Kara, a entretenu également les participants sur le régime parlementaire , les innovations apportées ainsi que les avantages pour les citoyens.

Lors de cette rencontre les avis, les contributions et suggestions des différents acteurs ont été recueillis pour enrichir le document. Les chefs traditionnels et les groupes organisés ont salué les éclairages apportés par l’expert et le chef de la délégation parlementaire et adhèrent pleinement à la révision constitutionnelle avec le souhait que toutes les innovations introduites soient soient prises en compte dans l’intérêt du peuple togolais.
Pour eux la démarche de l’ assemblée nationale vient mettre un terme aux fausses informations et aux intoxications sur les réseaux sociaux.
Le préfet de la Kozah colonel Bakali Hèmou Badibawou était présent à ces deux rencontres.

Septentrional
3 minutes 1 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *