3 minutes 1 semaine

Le Togo a amorcé depuis 2019 une étape importante dans le processus de décentralisation avec la mise en place des collectivités territoriales à travers l’élection des conseillers municipaux.

La mission assignée à ces collectivités territoriales est la conception, la programmation et l’exécution des actions de développement d’intérêt local de leur ressort territorial. Conformément à sa politique de développement local, l’Etat appuie les communes à travers le Fonds d’appui aux collectivités territoriales, FACT.

Pour un meilleur suivi, une évaluation et un contrôle de proximité des investissements réalisés par les communes sur les dotations du FACT, le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires à décidé d’impliquer les prefectures. Dans cette démarche le secrétariat technique de la commission de gestion des FACT dudit ministère organise une série d’ateliers de sensibilisation avec l’appui de la coopération allemande à travers la GIZ à l’intention des préfets, des secrétaires généraux, des responsables des services techniques et autres acteurs impliqués sur la nouvelle orientation relative à la gestion des dotations du FACT par les communes. Pour un meilleur suivi et un meilleur contrôle de proximité des investissements dans les 117 communes, des cadres de discussion sont aussi créés.

Dans cette démarche le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement a rencontré les 4 et 5 juin 2024 à Kara les différents acteurs des préfectures des régions des Savanes et de la Kara. Les participants ont été entretenus sur le mécanisme national de financement des collectivités territoriales, la dotation et l’utilisation du FACT, comment faire le suivi des dotations, le contrôle de l’état des collectivités territoriales etc…

 

Le ministre AWATE Hodabalo a justifié que la décision d’impliquer les préfectures dans le suivi et le contrôle des investissements des communes sur la dotation du FACT est conforme aux dispositions de l’article 76 de la loi sur la décentralisation et les libertés locales. Le ministre AWATE a exprimé ses gratitudes et reconnaissances à la GIZ, pour son engagement et son accompagnement multiforme du Togo.
Le préfet de la Kozah colonel BAKALI Hèmou Badibawo a salué l’initiative qui participe à la transparence dans la gestion des biens publics et permet d’outiller et d’impliquer davantage les différents acteurs dans le processus de développement local.

Septentrional
3 minutes 1 semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *