3 minutes 6 mois

La bilan à mi-parcours de la campagne de reboisement 2023 dans les préfectures de Kloto et d’Agou a été présenté, le vendredi 3 novembre à Kpalimé, aux acteurs impliqués dans la production et l’exploitation forestières ainsi qu’aux chefs de services et responsables des forces de l’ordre et de sécurité. 

L’ objectif est d’évaluer le travail fait au cours de l’année en matière de reboisement dans la préfecture, d’apprécier et de permettre à tous les acteurs impliqués de se rendre compte des efforts consentis par chacun. La rencontre a également permis d’identifier les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ce programme.

Le bilan de la campagne met en relief deux principales activités. Il s’agit, d’une part, de la production et de la distribution des plants et d’autre part, de la situation des reboisements. En termes de résultats dans la préfecture de Kloto, 278 215 plants, toutes essences confondues, ont été mis en terre en 2023, sur une superficie de 569,862 ha contre 133 074 en 2022 sur 216,31 ha pour une prévision de 1015100 plants par an.

Dans la préfecture d’Agou, 247620 plants ont été mis en terre sur une superficie de 312,753 contre 209752 plants sur un espace de 157,917 hectares.

Le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin a invité tous les acteurs à faire en sorte que les changements climatiques n’annihilent pas les efforts du gouvernement. Il a exprimé sa reconnaissance à tous les acteurs pour leurs contributions qui ont permis d’avoir ces résultats. Le préfet a recommandé l’entretien des plants et la lutte contre les feux de végétation afin de préserver les acquis.

Le préfet d’Agou Ali Mouzou a exhorté les maires à identifier les réserves administratives pour procéder à leur reboisement et créer des forêts communales.

Le directeur régional de l’environnement et des ressources forestières, Cdt Ouro-Bangna Solizama a indiqué que les ambitions de la région des plateaux dici 2025, est de reboiser 67 000 hectares soit 13.400 ha/an et à l’horizon 2030, reboiser 134 000 ha avec environ 200 millions de plants. Le directeur régional a convié chaque acteur à faire l’effort d’améliorer le résultat obtenu.

Pour faire face à la dégradation des ressources forestières, le gouvernement sest fixé un comme objectif d’atteindre 25% de taux de couverture forestière en 2025 et nourrit l’ambition de mettre en terre un milliard de plants d’ici 2030.

Septentrional
3 minutes 6 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *