2 minutes 7 mois

Le tribunal militaire a rendu sa décision finale dans le procès Madjoulba. Le tribunal n’a pas suivi les réquisitions du procureur et a été moins sévère. Selon le verdict, le général Félix Abalo Kadangha écope de 20 ans de réclusion criminelle. Songuine Yendoukoa, le chauffeur de feu Bitala Madjoula s’en sort quant à lui avec 15 ans de prison. 15 ans de prison, c’est également la sentence prononcée contre le lieutenant-Colonel Ali Kodjo. Le commandant Bouwè prend pour sa part 5 ans de prison de même que la secrétaire du défunt chef corps Madjoulba, dame Akouna, accusée de complicité. Le Commandant Atèkpè et le Colonel Agbonkou ont, quant à eux, été acquittés.

Tous les accusés qui sont condamnés sont également radiés du corps des militaires selon la décision du tribunal. Ils devraient payer un franc symbolique à la famille du colonel Madjoulba et un milliards de francs à l’Etat togolais.
La délibération dans le procès Madjoulba ouvert le 23 octobre 2023 a eu lieu tard dans la nuit du mardi 08 Novembre 2023, après la plaidoirie des avocats. Ils ont eu des arguments solides pour convaincre le tribunal qui a eu la main moins lourde que le parquet qui avait requis de lourdes peines de 50 à 40 ans contre les 6 prévenus dans ce premier procès dans l’histoire militaire du Togo. Tous ont été reconnus coupables d’entrave à la justice, complicité d’assassinat et complicité de complot contre la sûreté de l’État.
Le colonel Bitala Madjoulba avait été retrouvé mort le 4 mai 2020 dans son bureau alors qu’il venait d’assister à la prestation de serment du Président Faure Essozimna Gnassingbé. 

Septentrional
2 minutes 7 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *