4 minutes 3 mois

Le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale, HCRRUN, a organisé le mardi 21 novembre 2023 à Kara un atelier de renforcement de capacités des professionnels des médias publics et privés des régions des Plateaux, Savanes et de la Kara. Cet atelier vise à accroître les compétences des hommes de médias sur le processus des reparations communautaires et collectives dans le contexte de la justice transitionnelle dans lequel le Togo s’est engagé depuis quelques années.

Il s’agit de permettre aux journalistes de mieux relayer les informations à travers leurs émissions, productions ou magazines. Au cours de cette formation, les journalistes ont été outillés sur les éléments de langage à utiliser pour faire comprendre aux populations le processus de réparation, pourquoi la réparation communautaire, quelle communauté peut bénéficier de cette réparation.

Les journalistes se sont imprégnés des généralités sur le processus, de l’approche méthodologique de mise en œuvre des réparations communautaires et collectives par le HCRRUN, ainsi que la place des journalistes dans le contexte de justice transitionnelle au Togo.  » Dans le processus de justice transitionnelle, le grand problème, c’est la mise en œuvre des recommandations et du programme de réparation que les pays adoptent et qui est compliqué. Et un pays comme le Togo, aux ressources modestes, qui arrive à mettre en œuvre le programme de réparation, c’est des sacrifices énormes. Il faut alors saluer la volonté politique du Chef de l’Etat, parceque financer un programme de réparation, c’est l’aspect le plus compliqué dans le processus de la justice transitionnelle », a souligné le premier rapporteur du HCRRUN docteur Wiyao Evalo.

Le préfet de la Kozah a salué l’initiative du HCRRUN qui permet aux journalistes de mieux s’outiller afin de faire face à leur mission, celle d’informer, de former et d’éduquer les populations sur des sujets qu’ils ignorent. Pour le colonel Bakali Hèmou Badibawou, cette initiative dénote aussi de la volonté politique du Président de la République, non seulement d’accompagner les victimes des troubles socio-politiques, mais de les amener à oublier les préjudices subis. Il a convié les participants à tout mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs que s’est assigné le HCRRUN. Les réparations communautaires collectives s’adressent aux communautés qui ont souffert notamment des conséquences des affrontements inter-ethniques avec des dommages importants. Ces réparations sont conformes à la recommandation de la CVJR. Symboliques, elles peuvent prendre la forme d’œuvres d’utilité publique ou de projets de développement sur propositions des communautés concernées, souligne cette recommandation. Ces réparations peuvent être d’ordre socioéconomique, mémoriel, culturel ou récréatif. L’ultime objectif est l’apaisement des cœurs.

Septentrional
4 minutes 3 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *