2 minutes 3 mois

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale HCRRUN, a organisé du 27 au 29 novembre à Blitta-gare, une opération d’indemnisation des victimes individuelles des violences socio-politiques du village de Diguina et d’Agbandi dans la commune Blitta 2. Quatre cent vingt-quatre (424) victimes des deux localités ont été indemnisées. Les victimes se sont soumises entre autres, au contrôle d’identité, à la prise de vue, à des échanges avec l’huissier et le psychologue avant d’entrer en possession de leurs chèques.

Cette opération d’indemnisation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de réparation du HCRRUN. Elle est une reconnaissance de l’Etat togolais aux victimes des troubles socio-politiques que le pays a connu de 1958 à 2005.


M. Kating Tagba, bénéficiaire, a remercié le gouvernement et le HCRRUN pour les efforts abattus dans le souci de garantir la paix et le vivre-ensemble entre les citoyens.
Pour M. Evolewassi Mana, un autre bénéficiaire, ce chèque ne peut pas combler tout le trou qui était creusé mais c’est un soutien de reconnaissance.
Le premier rapporteur du HCRRUN, Dr Wiyao Evalo a indiqué que cette réparation est un geste du Chef de l’Etat pour apaiser les cœurs et panser les plaies. Il a ajouté que ces indemnisations sont les fruits de la bonne volonté des autorités du pays pour amener les citoyens à faire table rase des évènements douloureux du passé. Dr Wiyao a exhorté les uns et les autres à cultiver l’amour, le pardon et le vivre-ensemble pour une vraie réconciliation au Togo.
Le préfet de Blitta, Batossa Boukari a invité les bénéficiaires à oublier le passé et à regarder l’avenir avec espérance et sérénité.

Septentrional
2 minutes 3 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *