3 minutes 3 semaines

Le campus sud de l’université de Kara, UK était le mardi 28 mai 2024 aux couleurs de la CEDEAO. Elle a ainsi commémoré, en collaboration avec la représentation résidente de la CEDEAO au Togo le 49è anniversaire de l’institution communautaire Ouest-Africaine. Par cette délocalisation, la commission de la CEDEAO représentée par ses diverses agences au Togo a voulu marquer d’une empreinte indélébile cette commémoration avec l’UK qui fête son jubilé de porcelaine. « Renforcer l’unité, la paix et la sécurité régionales », c’est le thème de ce 49è anniversaire marqué par une série de conférences et des échanges autour des défis sécuritaires, de l’agenda économique et l’intégration de la CEDEAO, de la vision 2050 de la CEDEAO, le capital humain au service de l’intégration régionale : l’apport de l’UK 20 ans après sa création.

Le préfet de la Kozah qui a présidé les manifestations a indiqué que la CEDEAO est à la croisée des grands enjeux mondiaux avec des défis de tous ordres à relever. Le colonel BAKALI Hèmou Badibawou a rendu hommage aux pères fondateurs et aux autres acteurs de la CEDEAO qui ont œuvré et qui continuent d’œuvrer pour la cause des populations de l’espace.

Le représentant résident de la CEDEAO au Togo Barros Bacar BANJAI a relevé lui, que l’organisation sous-régionale commémore ses 49 ans dans un contexte particulier ou la sous-région vit une crise sécuritaire notamment dans les pays du Sahel. L’ambassadeur BANJAI a fait savoir que les missions assignées à la CEDEAO par les pères fondateurs sont restées constantes malgré les nombreuses crises qui l’ébranlent et menacent sa survie. Le représentant résident a salué les progrès réalisés dans divers domaines notamment la gouvernance démocratique, la libre circulation des personnes et des biens, la transformations progressive des économies, etc. Il s’est réjoui du rôle prépondérant et de la posture diplomatique du Togo qui contribue au renforcement de la cohésion sociale entre les Etats et la stabilité régionale.

Le professeur KADOUZA Padabô qui a représenté le président de l’UK s’est prononcé sur le thème retenu. Selon lui ce thème est en phase avec les crises politico- socio-économiques que traversent particulièrement les pays du Sahel, et le désir profond des communautés de vivre en paix. Le professeur KABOUZA a appelé les universitaires à accompagner la CEDEAO dans la recherche de la paix et des solutions aux multiples crises sécuritaires dans la sous-région.

Septentrional
3 minutes 3 semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *