3 minutes 8 mois

Les différents acteurs de la fortification alimentaire des secteurs public et privé ainsi que des organisations de la société civile du Togo, ont participé du 7 au 9 novembre 2023 à Kpalimé, à un atelier de redynamisation du comité national pour la fortification des aliments (CNFA).

Mise en œuvre par Catholic Relief Services (CRS) avec l’appui de l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), cet atelier a reçu l’accompagnement de la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF) à travers le projet LSFF « arge-Scale Food, Fortification enrichissement des aliments à grande échelle. »
L’ objectif est de rendre l’organisation beaucoup plus apte à mener des actions efficaces pour lutter contre la malnutrition. Il s’ agit également de susciter des échanges entre ces différents acteurs et d’élaborer une feuille de route pour l’amélioration du programme de fortification alimentaire au Togo.
A travers les échanges, le secteur public doit s’ impliquer pour garantir à moins 70% des femmes en âge de procréer d’atteindre des niveaux de micronutriments essentiels.

Le chef division de la nutrition au ministère de la Santé et de l’hygiène publique, Dr. Bouraïma Mouawiyatou a rappelé les activités du comité depuis 2012 dans le cadre du programme de fortification alimentaire avec les résultats obtenus. Le chef division a expliqué que ces assises vont permettre de capitaliser les acquis et surtout renforcer la fortification des aliments dans l’espace CEDEAO.
Le directeur du projet Food for Education au CRS/Togo, Moussa Bréhima Sangaré a indiqué que le but est d’ étendre et d’améliorer la fortification alimentaire à grande échelle en Afrique de l’Ouest afin de combler le déficit en nutriments pour les populations vulnérables.

Il a précisé que l’un des objectifs spécifiques est l’ identification des problèmes fondamentaux dans les pays de la CEDEAO.
La fortification des aliments permet d’éviter certaines petites maladies. Elle contribue à apporter des vitamines nécessaires dont les élèves ont besoin par jour pour être dans un état normal d’apprentissage.
La fortification des aliments est l’une des stratégies pour lutter contre les carences en micronutriment.

Septentrional
3 minutes 8 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *